logo-s StartiVia


Financer son permis B à l’aide de son CPF, c’est possible !

 

Le permis de conduire (Permis B) est bien souvent très utile dans le monde du travail et ne pas l’avoir peut s’avérer être un véritable frein à l’emploi. Afin de lutter contre cette entrave à l’insertion professionnelle, un nouveau moyen de financement a été mis en place. En effet, depuis mars 2017, il est désormais possible de subventionner son permis B grâce à son Compte Personnel de Formation. 6 questions clés :
 

PERMIS B

 

Pour qui ?

Les chômeurs ayant acquis des heures de formation, les actifs, les handicapés employés dans les ESAT (Etablissement et Servie d’Aide par le Travail) peuvent profiter du dispositif. Courant 2017, les fonctionnaires seront ajoutés à cette liste, ainsi que les indépendants à partir du 1er janvier 2018.
Bien évidemment, les personnes à qui le permis a été retiré, ou qui sont simplement suspendues n’ont aucun droit concernant cette formation.

 

Pourquoi ?

Parce qu’aujourd’hui, beaucoup de jeunes n’ont pas leur permis, souvent à cause de son prix élevé or ne pas être en possession de ce dernier peut être un réel obstacle à l’entrée dans la vie active. En effet, une entreprise aura toujours tendance à favoriser un candidat pouvant se déplacer librement.
Dans certaines régions, le permis est une véritable nécessité : environ 20% des français déclarent avoir déjà renoncé à un entretien faute de moyen de transport. Cette réforme va donc permettre de changer le quotidien de plusieurs centaines de milliers de personnes.

 

Comment ?

Pour bénéficier du financement, il suffit d’activer son CPF depuis le site internet, puis de trouver une auto-école et lui demander de faire un devis.

 

Combien ?

En fonction du nombre d’heures de formation accumulé sur le CPF et du coût horaire de la préparation au permis, il est possible de financer entre 30% et 100% du permis.
D’autres moyens de financement pourront d’ailleurs se cumuler, comme les aides au financement du permis des collectivités territoriales, ou le dispositif du permis à 1€ par jour pour les jeunes jugés en difficultés.
Quand ?
Les heures de formation se font en dehors des heures de travail.
Si c’est l’employeur qui exige qu’un salarié passe son permis, il finance lui-même les heures de formation, qui peuvent se faire sur le temps de travail de son employé, ce dernier conservant ses heures accumulées sur son CPF.

 

Les auto-écoles sont-elles toutes concernées ?

Non. Seules les écoles ayant la qualité « d’organisme de formation » pourront organiser ces formations. En termes de chiffres, cela équivaut à environ 2000 auto-écoles sur les 13500 existantes.
Pour savoir si l’auto-école dans laquelle vous vous inscrivez fait partie du plan formation, il suffit de lui demander si elle est agrégée. Les auto-écoles doivent obligatoirement être enregistrées auprès de la DIRECCTE. Si elle ne l’est pas, il faudra en chercher une autre, chose que l’OPCA concerné ou Pôle Emploi peut vous aider à faire.

Dès janvier 2018, les auto-écoles devront être inscrites dans le catalogue de référence des organismes de financement et respecter les critères imposés et ainsi assurer la qualité des formations.

Cet article vous a intéressé ? N’hésitez pas à consulter les autres articles de notre Blog !!!

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *