logo-s StartiVia


Avec la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel du 5 septembre 2018, les OPCO (opérateurs de compétences) ont remplacé les 20 OPCA (organismes paritaires collecteurs agréés). Ces 11 OPCO ont été classés en fonction de plusieurs critères.

 

Qu’elles missions pour les OPCO ?

 

Les opérateurs de compétences vont garder un rôle central dans le financement de la formation professionnelle puisqu’ils s’occupent de financer les contrats d’apprentissage et de professionnalisation, selon les niveaux de prise en charge fixées par les branches professionnelles.

 

Ils sont là comme des acteurs conseils chargés d’assurer un appui technique à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences ainsi que d’accompagner les branches professionnelles dans leur mission de certification.

 

Ils ont aussi pour rôle d’assurer un service de proximité auprès des TPE-PME pour permettre d’améliorer l’information et l’accès des salariés de ces entreprises à la formation professionnelle ainsi que d’accompagner ces entreprises dans l’analyse et la définition de leurs besoins notamment en regardant les mutations économiques et techniques de leur secteur d’activité.

 

Ils ont également pour mission de favoriser la transition professionnelle des salariés, notamment par la mise en œuvre du compte personnel de formation dans le cadre des projets de transition professionnel.

 

Mais par contre, ils perdent les attributions de collecte des cotisations financières des entreprises au titre de la formation professionnelle, qui était assurée avant par les OPCA qui sera désormais assurée par l’URSSAF qui est déjà en charge des cotisations sociales.

 

Liste des nouveaux OPCO :

 

Le regroupement s’appuie sur les critères de cohérence des métiers et des compétences, de filières, d’enjeux communs de compétences, de formation, de mobilité, de services de proximité et de besoins des entreprises.

À la suite des négociations au sein des branches professionnelles, 11 ont reçu leur agrément du ministère du travail.

 

  1. OPCommerce : Vente, commerce de détail, négoce, …
  2. Atlas : Finance et conseil tel que les banques, sociétés et mutuelles d’assurances, …
  3. OPCO santé : Professions de la santé et médico-social, …
  4. AFDAS : Presse, cinéma, musique, audiovisuel, sport, radio, …
  5. OPCO cohésion sociale : centre socio-culturels, animation, insertion, Pôle emploi, …
  6. OPCO entreprises de proximité : artisanat, professions libérales, …
  7. OPCO entreprises et salariés des services à forte intensité de main-d’œuvre : chaînes de restaurants, enseignement privé, restauration rapide, travail temporaire, …
  8. OCAPIAT : entreprises et exploitations agricoles, acteurs du territoire et entreprises du secteur alimentaire, …
  9. OPCO 2i (interindustriel) : métallurgie, textile, industrie, …
  10. Constructys : secteur du bâtiment, travaux publics, …
  11. OPCO M (Mobilité) : ferroviaire, maritime, automobile, transport de voyageur, tourisme, …

Même avec ce remplacement, les OPCA continuent tout de même d’assurer leur rôle jusqu’en octobre 2019.

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *