logo-s StartiVia


Adapter ses savoirs et compétences avec la formation continue

D’une façon logique, les entreprises investissent afin de recruter du personnel mais également pour former ce personnel qui a continuellement besoin de mettre à jour ses compétences. Il ne s’agit pas seulement de recruter du personnel compétent mais aussi de s’assurer que ce dernier le reste à travers la formation continue. Effectivement, un bon niveau d’étude ne signifie pas que la personne sera capable de s’adapter spontanément et correctement aux diverses évolutions du travail, des produits et des technologies.

Les entreprises numériques ont une stratégie de changements fréquents marquée par des changements de mode de fonctionnement avec notamment l’introduction de nouvelles technologies, de nouveaux procédés ou encore de nouvelles méthodes de travail. Alors, les compétences requises sont également vouées à évoluer sans cesse et la formation continue est le moyen privilégié pour accompagner les salariés dans cette logique d’adaptation des savoir-faire et des compétences. Il est donc cohérent de constater que, en 2014, l’objectif principal des entreprises du numérique est de s’assurer de la bonne adaptation des compétences de leurs salariés.

Ces entreprises là, tout comme l’ensemble des entreprises formatrices, ont majoritairement recours aux stages ou aux cours (82%) ainsi qu’aux formations en situation de travail (FEST) (61 %). Cependant, de nombreuses entreprises ont recours à d’autres modes de formation continue tels que l’autoformation, la participation à des conférences et séminaires ou encore le e-learning. Aussi, les formations en ligne connaissent un large succès notamment grâce à leur facilité d’accès et à leur gratuité. Puis, la mise en place du compte personnel de formation (CPF) ainsi que la loi du 5 mars 2014 n’ont fait qu’accentuer le phénomène de formation (avec attribution de plus en plus de certifications à l’issue des formations).

Globalement, l’activité de la plupart des entreprises inclut le fait de devoir avoir régulièrement recourt à l’apprentissage de nouveaux savoirs et de savoir-faire. Il s’agit pour un grand nombre de salarié de s’adapter et d’apprendre en permanence pour exercer la même activité.

Généralement, les spécialités de la formation continue du salarié reflètent les spécificités du secteur d’activité dans lequel il travail. Par exemple, afin de se remettre à niveau et à jour sur des outils en constante évolution, les formations traitant d’informatique et de bureautique ont concernées 81% des entreprises du numérique en 2014. Mais il n’y a pas que le monde du numérique qui est concerné par la formation, il s’agit également beaucoup de répondre aux exigences linguistiques du marché. De ce fait, de nombreuses personnes ont recours à la formation afin de se former et de maitriser les langues étrangères. De plus, pour pallier les besoins d’encadrement, notamment dans des entreprises en forte croissance, des formations en management sont également financées.

Toutefois, les entreprises axées numériques sont davantage enclines à la formation car plus de trois-quarts d’entre elles sont très impliquées dans le fonctionnement de leur entreprise (organisation, contenu de l’activité, travail…) et donc font une analyse pointilleuse des besoins en qualifications ou en compétences de leurs salariés. Tout cela contribue à favoriser l’accès à la formation de ces entreprises.
Aussi, ces dernières accordent une attention toute particulière au processus de transmission et de mutualisation des savoirs au niveau collectif. Cela passe notamment par la formalisation des modes opératoires ainsi que des procédures. C’est pourquoi environ de deux tiers d’entre elles forment leurs salariés en interne afin qu’un échange collectif ait lieu et que les moins expérimentés puissent bénéficier des savoirs et compétences de leurs collègues. Ce système collectif sous forme de tutorat permet une évolution rapide et s’est donc largement développé (de manière formelle et informelle).

De plus, ce phénomène de mutualisation des connaissances a lieu pour la plupart des entreprises du numérique (près de deux tiers) car le personnel bénéficiant d’une formation forme leurs collègues dès leur retour. Il s’agit donc pour ces entreprises de favoriser les échanges internes afin d’encourager ce mode d’apprentissage important.
Alors le marché des formations est incontournable pour la plupart des entreprises, principalement pour les entreprises du numérique qui impliquent une adaptation constante et une mise à jour des connaissances et compétences permanente des salariés.

Cet article vous a intéressé ? N’hésitez pas à consulter les autres articles de notre Blog !

Ecrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *